provisions et zut et crotte !

Publié le par Sarah de Normandie

Ahhhh !!!! Ca fait du bien de le dire...

Ce matin, pas d'école pour moi, c'est ma doublette qui fait classe, et comme le frigo est proche du vide absolu,  direction le supermarché pour la corvée des provisions.

D'habitude, je m'arrange pour y aller en semaine, de bonne heure, je suis tranquille, pas trop de monde et SURTOUT : pas de vendeuses / démonstratrices...

Mais ce matin, samedi... donc démonstratrices.
Je les évite avec soin, refuse de déguster les chouquettes (dans le meilleur des cas...), les pâtés, les saucissons, les camemberts, les Pont-l'Evêque... désolée, mais j'ai encore le goût du dentifrice dans la bouche, je ne tiens pas à avoir une haleine de chacal dès 9h30...
Mais au rayon des fruits et légumes, une vendeuse sournoise me tombe dessus ! Elle était cachée derrière un grand client, pas trop grande, je ne l'avais pas vue !
Et la voilà qui me met presque dans les mains un ANANAS, pas cher, 1€ (tiens, c'est sûr, c'est pas cher...), mais bon, moi, j'aime bien voir et savoir ce que j'achète, donc je regarde la pancarte au-dessus :
ANANAS EXTRA SWEET
  1€
 Costa-Rica

Donc, je dis poliment à la dame : non merci.

Et elle : "Ben pourquoi ? 1€, c'est pas cher !!!"

Et moi de répondre : "désolée, je n'achète pas de fruits qui viennent de si loin."

Là, elle ne comprend pas, je vois son oeil vide interloqué... Elle s'est mise sur OFF, ou sur ECO, je ne sais pas, mais elle reste devant moi à me bloquer le passage.
Donc, je précise : "les ananas viennent du Costa-Rica, et je n'achète QUE des fruits et légumes français."

Alors, là, je crois qu'elle a failli défaillir... Elle s'est retournée vers le chef de rayon, certainement heureux de sa promo, pour lui dire :
"Haaaaan.... ça marche pas ce matin, ça vend pas... et pis en plus y'en a une qui vient de m'en sortir une bonne : ELLE N'ACHETE QUE FRANCAIS !"
Tout cela bien fort, pour que j'entende...
Et elle ajoute : "AH ! ON POURRAIT EN ECRIRE DES LIVRES !"


Pffff... moi aussi, je pourrais écrire des livres (j'ai travaillé en supermarché, et qu'est-ce que j'ai pû entendre comme c... à la minute !!!)... mais avant, je préfère en lire, ça aide à réfléchir, madame...
En tout cas, ça me désespère... je me dis qu'il y a encore pas mal de chemin à faire avant que tout le monde prenne conscience que si on continue à vivre ainsi, à manger des fruits hors saison, à les faire venir de l'autre bout de la planète, à les cueillir pas mûrs (comme les ananas de ce matin : très très verts...), à leur faire faire 10 jours de frigo dans un bateau, du camion frigo, tout cela pour les payer 1€... on va aller droit dans le mur.


Mais pour être franche et honnête jusqu'au bout : oui, je mange des ananas frais, de temps en temps...
Mais j'ai conscience du chemin parcouru par ce fruit jusqu'à ce qu'il arrive dans mon assiette, aussi, cela devient de plus en plus exceptionnel.
Et essayer de manger de saison et régional, c'est facile, cela coûte moins cher, et ce n'est pas frustrant !
Et je ne me fournis qu'au supermarché du coin, pas de panier AMAP, pas de magasin bio, non, non, non... Juste quelques principes...

Et si je veux manger de l'ananas, j'ai aussi la solution des conserves : fruits cueillis à temps, mis en boîte à proximité du lieu de récolte, transportés par bateau non frigorifique, dans des conteneurs, et l'acier des boîtes est recyclable à l'infini ou presque, bref... plein d'avantages !

Je suis certaine que je ne suis pas la seule à penser comme cela... mais qu'est-ce que je me suis sentie seule, ce matin, dans mon supermarché...


Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article

GEORGES JOUAN 13/09/2009 17:44

bRAVOMoi aussi je me retrouve un peu seule a certaine période de l'année quand je vois que des fruits et légumes d'espagne et du maroc. Sauf cet été ou je me suis retrouvée au rayon fruit et légumes et nous étions 5 a ne pas pouvoir faire nos courses car tous venez d'espagne et du maroc. Résultat les filles ont du attendre que les fraises murissent (nous habitons à 1000 mètres d'altitude.

Enelya 27/05/2008 14:36

Ouais! E-x-a-c-t-e-m-e-n-t !Je suis hyper d'accord!(bon, hem hem, en plus des produits locaux en supermarché, j'achète aussi en panier amap local hebdo...)lolN'empêche, ton récit me fait rire, je m'identifie complètement, qu'est ce que je me sens seule moi aussi des fois dans ces cas-là...

ghis 22/05/2008 11:59

merci pour cet article ! Je fais comme toi ! Non, mais , l' ananas à un euro ???? Alors que les pommmes de pays (12 km ) valent 2 euros! Les circuits courts existent pour la viande, acheter des fruits de saison , c 'est évident , seulement que pourra-t-on offrir à nos descendants si cela ne se gère pas mieux que cela ?

breton 20/05/2008 15:07

bravo pour ton "à propos"!A tous ces arguments j'ajouterai une pensée pour le pouvoir d'achat de l'ouvrier agricole qui a pris soin de l'ananas, là-bas!les ananas au jus naturel en pot de verre du commerce équitable permettent d'échapper à la boîte de conserve, au sucre, compense ses kilomètres carbone et garantit un revenu au producteurbravo pour ton courage. On peut s'en offrir quelquefois et manger des fruits de la région le reste du temps.

mamzelle Orèle 19/05/2008 19:45

tout à fait d'accord avec toi !!
Et que les melons de la Martique, même s'ils sont français, on peut attendre un p'tit mois avant d'en manger...
c'est vrai que ça va mieux en le disant ! Merci à toi...