Balade...

Publié le par Sarah de Normandie

Je suis balade. Gros rhube des foins, en plus de la gueule de bois qui va avec les résultats d'hier.

Pas parce qu'on a arrosé, non.

Parce qu'on y a un peu cru quand même...

Maintenant, reste à savoir à quelle sauce on va être mangés ! Moi, je me contenterai de dire aux parents d'élèves que si je suis malade et non remplacée (comme c’est déjà le cas dans la plupart des écoles maternelles de notre département actuellement, d'ailleurs), ils n'avaient qu'à réfléchir un brin plus avant de choisir leur bulletin ! (ici, ça a été 67% NS...).  (bon, quand je le dis dans la vraie vie, je mets un peu plus de formes, mais l'idée est là). 

Parce que je suis persuadée que la plupart des gens ne font pas la relation entre un président et les effets de sa politique sur leur quotidien ! La première fois que j'ai dit cela a des parents d'élèves, j'ai vu des gens interloqués, surpris ! Ben si... Le président qu'on élit, c'est tous les jours et partout qu'on en ressent les effets, même ici, dans une petite école de campagne. 

Parce que quand on supprime des postes d’enseignants, on supprime d’abord tous les remplaçants (ça se voit moins qu’une classe qui ferme avec des parents d’élèves et un maire devant des banderoles dans le journal !)

Officiellement, les chiffres sont corrects : il y a assez d’enseignants pour toutes les classes. Sauf que cela ne donne pas le droit à la maladie ni aux congés de maternité.  

Alors que les parents ne viennent pas se plaindre si il n'y a pas 1 maître dispo pour garder les mioches, après tout, l'IA sait préciser que l'école maternelle n'étant pas obligatoire, il n'est donc pas nécessaire de remplacer prioritairement les instits de maternelle malades.  

Voilà. La politique, c’est tous les jours, et pas seulement lors des sommets du G8.

Maintenant, on en a pour 5 ans.

 

 

 

 

 

 

Et je vais continuer à me lever tôt, comme avant, parce que ce n'est pas parce qu'on est en congé parental qu'on se la coule douce !

Je n'aimerais pas que ce blog devienne une tribune politique, mais bon, il fallait que ça sorte.

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article